Alimentation

ASPECTS NUTRITIONNELS

L’alimentation est un facteur très important dans le contrôle de votre diabète puisqu’elle influence directement l’élévation du sucre dans le sang (glycémie).

L’alimentation peut contribuer à diminuer l’hémoglobine glycosylée (glyquée) de 1% à 2%. Si elle est associée à d’autres composantes de soins diabétologiques (activité physique, médication), elle peut améliorer encore davantage le contrôle du diabète.

Généralités sur l’alimentation

1. Buts

2. Valeur nutritive des aliments

3. Comment l’alimentation peut contribuer à un bon contrôle de votre diabète

4. Édulcorants

5. Résumé des recommandations nutritionnelles

 

1 Buts:

  • Normaliser votre glycémie (taux de sucre sanguin).
  • Normaliser vos lipides sanguins (gras dans le sang): cholestérol et triglycérides.
  • Normaliser votre tension artérielle.
  • Atteindre et maintenir un poids santé.
  • Prévenir ou retarder les complications liées à l’obésité et au diabète.
  • Optimiser votre alimentation en fonction de vos préférences, de votre âge, de vos besoins, de votre culture, de votre mode de vie et de votre volonté à faire des changements.

 

2 Valeur nutritive des aliments:

On retrouve dans les aliments:

a) Les protéines

b) Les lipides (matières grasses)

c) Les glucides (sucres)

d) Les fibres alimentaires

e) Les vitamines et les minéraux.

 

a) Les protéines

  • Elles sont nécessaires à la construction, à la réparation et au maintien des tissus de l’organisme
  • Elles forment des anticorps, ces éléments du sang qui permettent de lutter contre l’infection
  • Leur digestion prend environ deux heures. Cette digestion lente offre l’avantage de ralentir le passage du sucre de l’intestin au sang. Ainsi, les protéines aident à prévenir l’hyperglycémie (hausse du sucre) après les repas et l’hypoglycémie (baisse de sucre) entre les repas.

Il en existe 2 sources :

Protéines animales:

Viande, volaille, poisson, œufs, fromage, lait.

Protéines végétales:

Légumineuses, graines, noix, beurre d’arachide, tofu.

Favorisez davantage la consommation de poisson et de protéines végétales.

 

b) Les lipides

  • Ils sont une réserve d’énergie et une source de vitamines essentielles (les vitamines A, D, E, K)
  • Leur digestion prend environ 4 heures. Ils ralentissent, comme les protéines, l’absorption des glucides
  • Les lipides doivent être consommés avec modération pour prévenir l’obésité et les maladies cardio-vasculaires. Sachez reconnaître les lipides.

Les gras saturés

Les gras d’origine animale sont composés en majeure partie d’acides gras saturés. Cependant, certaines graisses d’origine végétale sont aussi riches en gras saturés. Ils favorisent une augmentation du LDL- cholestérol (mauvais transporteur du cholestérol). Il faut en consommer le moins possible

Leurs sources: Beurre, peau du poulet, gras de la viande, gras des produits laitiers, gras végétal hydrogéné, huile de coco, huile de palme, noix de coco

Les gras trans

Ils sont obtenus par un procédé chimique appelé « hydrogénation partielle » qui consiste à transformer les huiles liquides en produits semi-solides. Ils font augmenter le LDL- cholestérol (mauvais transporteur du cholestérol) et diminuent le HDL- cholestérol (bon transporteur du cholestérol). Il faut les éviter le plus possible

Leurs sources: Shortening, shortening d’huile végétale, produits de boulangerie (croissants, beignes, biscuits, craquelins), etc.

Les gras insaturés (polyinsaturés et monoinsaturés)

Ils sont généralement d’origine végétale, mais on les retrouve également dans certains poissons gras. Les gras polyinsaturés et monoinsaturés favorisent une diminution du LDL- cholestérol (mauvais transporteur du cholestérol). De plus les gras monoinsaturés favorisent une augmentation du HDL- cholestérol (bon transporteur du cholestérol). Ils sont un bon choix pour prévenir les maladies cardio-vasculaires

Leurs sources végétales :

Huiles polyinsaturées: De carthame, de tournesol, de maïs, de soya, de sésame, de lin, de germe de blé, de noix, de safran, de pépin de raisin

Huiles monoinsaturées: D’olive, de noisette, de canola, d’amande

Margarines non hydrogénées

Noix et graines.

Leurs sources animales: Sardine, maquereau, hareng, truite, saumon, thon.

Le cholestérol alimentaire

C’est une substance grasse qui se retrouve uniquement dans les aliments d’origine animale. Étonnamment, ce n’est pas la quantité de cholestérol alimentaire qui affecte le plus le cholestérol sanguin, mais les gras saturés et trans. Il est conseillé de consommer les aliments riches en cholestérol avec modération.

Leurs sources: Oeufs, foie, crevettes, viandes, produits laitiers gras, etc.

Les gras oméga 3

Ce sont des gras polyinsaturés de sources animales (DHA et EPA) et végétales (ALA). Ils favorisent une diminution des triglycérides, une diminution du risque de former un caillot, une diminution de la tension artérielle, une diminution de l’inflammation, ont un effet anti-arythmique et un effet bénéfique sur le système immunitaire. Ils représentent un excellent choix pour votre santé. Il est conseillé de consommer du poisson gras 2 à 3 fois par semaine

Leurs sources: Poissons gras (sardine, maquereau, hareng, truite, saumon, thon), fruits de mer (crevettes, crabe, homard), graines de lin, noix de Grenoble, huile de canola, huile de lin, huile de soya, margarines non hydrogénées faites avec ces huiles, légumineuses (soya, tofu).

c) Les glucides

C’est la source d’énergie la plus rapidement utilisable par votre organisme. Beaucoup d’aliments que vous consommez contiennent des glucides et il faut savoir les reconnaître.

L’amidon

Il est digéré 20 à 30 minutes après son ingestion. Il favorise une élévation moins rapide de la glycémie.

Leurs sources: Pain, pâtes alimentaires, céréales, riz, pomme de terre, maïs, craquelins, biscuits, farine, etc…

Le fructose, le glucose et le lactose

Ils se digèrent en 5 minutes; ils ont niveau d’absorption rapide. Leur digestion peut être ralentie par l’addition d’autres aliments de digestion plus lente. Par exemple, un fruit à la fin d’un repas sera digéré plus lentement que celui pris seul en collation.

Leurs sources: Fruits, jus de fruits, lait, yogourt, certains légumes (betterave, carotte, courge, panais, rutabaga, tomate).

Les aliments très sucrés

Ils sont appelés ainsi parce que, dans un petit volume, l’aliment contient une énorme quantité de glucides. Ils sont absorbés très rapidement. Pris en trop grande quantité, ils empêchent un bon contrôle du diabète. Ils sont à limiter.

Leurs sources: Sucre, cassonade, miel, mélasse, sirops, confitures régulières, marmelades, gâteaux glacés, tartes, pâtisseries, beignes glacés, biscuits sucrés, céréales sucrées, chocolat, boissons gazeuses régulières, boissons aux fruits, sauces sucrées, bonbons, gomme à mâcher sucrée, etc…

d) Les fibres alimentaires

Elles constituent la partie des aliments végétaux qui n’est pas absorbée par le système digestif. Il existe deux types de fibres alimentaires: les fibres solubles et les fibres insolubles.

Les fibres solubles

Elles réduisent la vitesse d’absorption des glucides au niveau du petit intestin, favorisent une diminution des besoins en insuline, aident à réduire la glycémie après les repas et favorisent une diminution du taux de cholestérol sanguin.

Leurs sources: All Bran Buds avec psyllium, son d’avoine, légumineuses (pois chiches, lentilles, etc…), fruits riches en pectine (pommes, prunes, fraises, oranges, pamplemousses), orge mondé, riz brun.

Les fibres insolubles

Elles agissent comme des petites éponges dans l’intestin; en se gorgeant d’eau, elles aident à éliminer les selles plus facilement. Elles favorisent la régularité intestinale, augmentent la satiété, contrôlent l’appétit, donc aident à diminuer la quantité d’aliments consommés.

Leurs sources: Son de blé, seigle, produits céréaliers à grains entiers, légumes.

Note: Augmentez votre consommation de fibres « progressivement », jusqu’à 25 à 50 grammes par jour; vous maîtriserez ainsi les petits « inconforts » (ballonnements, gaz intestinaux) souvent occasionnés par un tel régime. Assurez-vous également de boire beaucoup car l’eau augmente l’efficacité des fibres.

e)  Les vitamines et mineraux

Les vitamines et les minéraux aident au bon fonctionnement de l’organisme. Si votre alimentation est équilibrée selon « Bien manger avec le Guide alimentaire canadien », vous n’avez pas besoin de prendre des suppléments de vitamines et minéraux. Sauf pour les gens de 50 ans et plus, on recommande 800 UI de vitamine D par jour. Et chez la femme qui désire une grossesse, on recommande 400 ug d’acide folique par jour.

3  Comment l’alimentation peut contribuer à un bon contrôle de votre diabète

Votre alimentation peut contribuer à un bon contrôle du diabète par:

a)  Un plan alimentaire adapté à vos besoins élaboré par une diététiste

b)  Des choix basés sur « Bien manger avec le Guide alimentaire canadien »

c)  La régularité dans l’horaire et la composition en glucides des repas et collations

d)  Par la grosseur des portions des aliments

e) Par l’atteinte d’un poids santé

f) Par le choix d’aliments à indice glycémique faible

g) Par une consommation raisonnable en alcool

h) Par un apport limité en sodium (sel)